Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > février > 12

Ehpad : quand la Cour des comptes pousse au pire

12 février 2022 Brève Société

Dans un rapport de la chambre régionale des comptes de Bourgogne-Franche-Comté, datant de 2020 mais qui vient juste d’être rendu public, on apprend que les magistrats financiers estimaient dans leur grande sagesse que l’Ehpad départemental du Creusot, avec 89 salariés à temps plein pour 100 résidents, était en sureffectif et devait donc dégraisser du personnel pour s’ajuster sur la moyenne nationale des Ehpad publics, à savoir 68 salariés pour 100 résidents. Mais, entre-temps, le scandale de la maltraitance dans les Ehpad privés a éclaté et on s’accorde désormais sur le fait qu’il faudrait au moins un salarié pour chaque résident âgé si l’on veut que les personnes en maisons de retraite soient traitées dignement. En s’en tenant à la seule vérité statistique et comptable, la chambre régionale des comptes a fait preuve pour le moins de légèreté sinon d’une incompétence crasse. Pour la Cour des comptes, ce n’est pas la première fois.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article