Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2017 > juin > 26

Droit du travail : l’offensive se précise, préparons la riposte

26 juin 2017 Brève Politique

Maintenant que l’OPA « En Marche » est achevée, le PDG Macron entend lancer sans attendre la grande « restructuration » du pays au nom de la « compétitivité » (traduire : des profits patronaux). Dans la continuité de la loi El Khomri, il s’agit de systématiser les chantages à l’emploi avec baisse des salaires et suppressions d’effectifs, de légaliser toutes les attaques contre ce qui reste des droits collectifs des travailleurs et de faciliter encore les licenciements. C’est du moins ce qu’ils espèrent nous imposer.

En légiférant par ordonnances, Macron espère prendre de vitesse toute tentative d’organiser une mobilisation contre sa loi Travail 2. Pour l’heure, il a même réussi à embarquer dans la comédie du « dialogue social » les responsables des confédérations syndicales. Ce qui, heureusement, a suscité des réactions de mécontentement et d’opposition de la part de bon nombre de structures syndicales locales ou régionales et de militants d’entreprises, pour qui c’est la mise en ordre de bataille face à cette guerre sociale annoncée qui devrait être à l’ordre du jour.

Car la majorité absolue à l’Assemblée pourrait se révéler dérisoire face à une tout autre majorité… dans la rue et les grèves. Les ordonnances et autres manipulations gouvernementales ne pèseront pas lourd si les travailleurs venaient à porter le « débat dans la rue », tout comme dans leurs bureaux et leurs ateliers. Une grève généralisée sur toutes nos revendications pourrait réduire ce gouvernement à l’impuissance et au ridicule.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article