Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Les articles du site

De la vanille contre le coronavirus ?

28 mars 2020 Article Entreprises

Précédemment, on s’interrogeait sur l’utilité de continuer à produire de la vanille sur le site de Solvay à Saint-Fons [1]. A priori, ça ne soigne pas du coronavirus.

Un petit mensonge…

Mais pour la direction, c’est une question de santé publique ! En effet, dans un journal « écrit par des patrons pour des patrons » [2], elle se vante que la substance active de certains sirops contre la toux est fabriquée sur le site. Pas question, donc, d’en arrêter la production.

Effectivement, le gaïacol produit à Saint-Fons peut servir marginalement à faire du glycéril gaïacol qui est utilisé contre la toux. D’ailleurs, jusqu’en 2011, il était produit sur place, avant que les ateliers ne ferment, sur décision patronale [3]. Certes, de ce point de vue, il ne faudrait pas interrompre l’approvisionnement de ce médicament. Mais pourquoi la direction ne dit pas les choses jusqu’au bout ? Pourquoi ne reconnaît-elle pas que le gaïacol est surtout la matière première de l’arôme de vanille qui continue d’être produit comme si de rien n’était ?

… pour de gros profits !

Dans la même veine, on croyait la campagne de production de l’arôme naturel de vanille reportée. Ça aurait été déjà ça, à défaut d’être suffisant. Car entre deux campagnes, les équipes doivent être renforcées avec à la clé, plus de risques de transmission du virus. Mais aux dernières nouvelles, la vanille naturelle devrait bien être produite à partir du 6 avril.

À cette occasion, la direction pourra toujours rappeler les gestes barrières, pour se dédouaner et rejeter la faute sur les salariés en cas de contamination. Mais on ne peut pas les respecter dans les salles de contrôle qui restent pleines, surtout pendant les relèves où deux équipes se rencontrent. Et à plus forte raison avec la campagne vanille naturelle !

Au-delà des gestes barrières, le problème est que certains ateliers continuent de tourner alors même que leur production n’est pas nécessaire à la lutte contre le virus. Mais, dans le même article de l’Usine nouvelle, la DRH de conclure, la larme à l’œil, « la chimie, c’est la mère de toutes les industries, si elle s’arrête, tout le système va le subir ». Pour produire des masques et des médicaments, on a effectivement besoin de certains produits chimiques. Mais produire de la vanille en ce moment, c’est uniquement pour les profits de Solvay !


[2Voir « Solvay reste ouvert pour garantir la production de produits essentiels » dans l’Usine nouvelle (https://www.usinenouvelle.com/artic...]). L’Usine nouvelle, au service du patronat depuis bientôt 130 ans (https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27U...) !

[3À l’époque, le site de Saint-Fons n’était pas entre les mains de Solvay mais dans celles de Rhodia.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article