Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > septembre > 1er

Côte d’Ivoire : le viol comme distraction télévisée

1er septembre 2021 Brève Monde

Une émission télévisée, censée dénoncer le viol, a suscité une vague d’indignation en Côte d’Ivoire. Lundi 30 août, en fin d’après-midi, à une heure de grande écoute, la télévision privée Nouvelle chaîne ivoirienne (NCI) a diffusé en direct et en public son émission « La télé d’ici vacances », consacrée au viol. L’animateur a invité un homme, qu’il a présenté comme un ancien violeur, à expliquer comment il s’y prenait pour abuser de ses victimes. Pour mieux illustrer les propos de l’ex-violeur, l’animateur, riant devant un public goguenard, a mis à sa disposition un mannequin qu’il l’a aidé à allonger au sol et lui a demandé alors d’expliquer avec force détails la manière de violer une femme. À peine terminée, l’émission a suscité des réactions outrées sur les réseaux sociaux de personnalités ivoiriennes et d’anonymes et l’animateur a aussitôt été suspendu.

Les organisations de défense des droits des femmes ont appelé à une manifestation de protestation qui s’est déroulée le lendemain dans les rues d’Abidjan, la capitale.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article