Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 14

Corée du Sud : un petit veinard

14 août 2021 Brève Monde

Le vice-président de Samsung Electronics, Lee Jae-yong, a bénéficié d’une libération conditionnelle. Il avait été condamné en janvier dernier à deux ans et demi d’incarcération pour un retentissant scandale de corruption qui avait entraîné la destitution, puis l’incarcération, de l’ex-présidente sud-coréenne Park Geun-hye. Le ministère sud-coréen de la Justice a justifié cette décision par « le sentiment de la population et son comportement en prison », ainsi que les craintes pour la « situation économique » du pays en raison du Covid-19. Bref le gouvernement a libéré le milliardaire pour rassurer les milieux d’affaires.

Mais comme le disait le regretté boxeur afro-américan Mohammed Ali « dans notre système on ne reste jamais très longtemps en prison si on a plusieurs millions de dollars sur son compte en banque ».

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article