Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > août > 13

Corée du Sud : la justice plutôt bonne fille avec les milliardaires

13 août 2022 Brève Monde

Condamné pour corruption et détournement de fonds en janvier 2021, Lee Jae-yong, le vice-président et patron de facto de Samsung Electronics, le plus grand fabricant de smartphones au monde, a reçu une grâce présidentielle, dernier exemple en date d’une longue tradition de mansuétude à l’encontre des grands patrons condamnés pour corruption et autres délits financiers. Libéré sous condition ce mois-ci, il avait purgé 18 mois de prison, soit un peu plus de la moitié de sa peine initiale. Motif invoqué par le ministre de la Justice : aider à « surmonter la crise économique de la Corée du Sud ». Mais l’emprisonnement du magnat n’avait pas entravé les performances de l’entreprise, qui a annoncé une hausse de plus de 70 % de ses bénéfices. Trois autres hommes d’affaires ont été graciés en même temps que lui. Au pays du Matin calme, tous les citoyens sont égaux devant la loi mais les plus riches un peu plus égaux que les autres.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article