Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > novembre > 3

Contrat d’engagement des jeunes : Macron brasse du vent

3 novembre 2021 Brève Politique

Nouveau gadget social de Macron : le contrat d’engagement à destination des jeunes. Il s’agit de verser jusqu’à 500 euros par mois à des jeunes non éligibles au revenu de solidarité active (RSA) qui ne concerne que les plus de 25 ans. Le 12 juillet dernier le chef de l’État avait envisagé d’en faire bénéficier un million de jeunes, voire plus. À l’arrivée, sans doute moins de 400 000 seront concernés « sous condition de revenus, d’assiduité et d’acceptation des offres d’activité faites ». En d’autres termes : l’enveloppe sera débloquée en échange de quinze à vingt heures par semaine de formation ou d’accompagnement. « C’est largement insuffisant », a estimé Mélanie Luce, la présidente de l’Union nationale des étudiants de France (Unef), sur BFMTV, en réclamant un revenu pour tous les jeunes, dont 1,5 million sont précaires et 2,8 millions étudiants. De son côté, Antoine Dulin, le président de la commission insertion et jeunesse du Conseil économique, social et environnemental a constaté : « Que ce soit clair, on ne vit pas avec 500 euros, on survit » et de rappeler que «  pendant cette crise sanitaire des jeunes remplissent les files de distribution alimentaire des Restos du cœur, du Secours populaire ou du Secours catholique  ». Bref, une mesurette qui ne résout rien, mais permet à Macron de mettre en avant ses pseudo-préoccupations sociales.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article