Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 105, avril-mai 2016

Agen

« Comment fait-on, pour se mettre en grève ? »

À Agen, dès le 9 mars, des travailleurs de petites entreprises de l’agroalimentaire étaient venus aux renseignements auprès de militants CGT : « Comment fait-on pour se mettre en grève ? ». Parmi les 1 200 manifestants du jour, 300 lycéens, surtout de lycée professionnel, dynamisaient la tête d’un cortège où ressortaient majoritairement les drapeaux CGT.

Les 17 et 24, les rassemblements étaient plus petits, militants pour l’essentiel, avec quelques dizaine de lycéens qui ont tout de même défilé pour finir en conspuant le Medef local.

Le 31 mars, avec près de 2 000 participants, la manifestation aura été la plus importante à Agen depuis 2012. Et, le 9 avril, 500 personnes ont défilé sous une pluie battante.

Pour paraphraser la chanson de Brassens, « C’est pas seulement à Paris que les rassemblements fleurissent ! Nous, au village, aussi l’on a de belles Nuit Debout » ! 70 personnes se sont réunies le 8 avril, 140 le 13. Un public mélangé, allant de zadistes occupant des fermes dans les environs à des travailleurs peu habitués des rassemblements militants et prêts à refaire le monde... dans des commissions en attendant de pouvoir le refaire en vrai, à diffuser des tracts appelant au retrait de la loi Travail mais abordant bien d’autres aspects sur l’écologie, l’éducation, la dénonciation des paradis fiscaux, de la mainmise de la finance.

Mots-clés : | |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article