Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > décembre > 19

Censure : une fiction qui en disait trop ?

19 décembre 2021 Brève Politique

À l’occasion d’un hommage à son auteur, Jean-Daniel Simon, un long métrage sur la montée du Front national dans les années 1980 refait surface, après 36 ans de censure. Le film, Filière noire, montre comment le parti d’extrême droite, issu de groupes néonazis, rebaptisé Parti national populaire (PNP) dans la fiction, travaille à lisser son image à l’aide d’une agence de communication.

Ce qui lui a valu de rester au placard, c’est de mettre en lumière la stratégie de François Mitterrand, consistant à favoriser l’extrême droite pour affaiblir la droite. Dans le film, un haut dignitaire négocie avec le PNP sous le portrait du président. En 1984, Mitterrand avait en effet fait pression sur les chaînes de télévision pour donner plus de place au chef du FN, Jean-Marie Le Pen.

La « normalisation » des idées racistes et anti-ouvrières, et leur utilisation par les politiciens au pouvoir, à commencer par la « gauche », n’est pas d’aujourd’hui, même si elle trouve un nouvel élan avec Marine Le Pen et Zemmour. En tout cas, le film de Simon sonne terriblement d’actualité !

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article