Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2019 > juin > 24

Buzyn recule, il faut continuer d’avancer !

24 juin 2019 Brève Politique

Plus de trois mois après son démarrage, la grève des services d’urgences continue de s’étendre.

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, annonçait il y a dix jours une prime de 100 euros pour tout le personnel des urgences, hors médecins. Mais les grévistes veulent trois fois plus. Buzyn a aussi annoncé 15 millions d’euros pour des embauches… dans 600 services d’urgences ! Autant dire un verre d’eau sur un incendie. Certaines directions locales ont ajouté à cela des bouts de ficelle, mais jamais les lits supplémentaires dont les urgences ont besoin.

Les grévistes veulent amplifier la lutte. Le collectif inter-urgences et les organisations syndicales appellent l’ensemble des personnels de Santé, le 2 juillet, à la grève et à de nouvelles actions, ainsi qu’à une manifestation nationale à Paris. Il faut souhaiter que d’autres services entrent en grève eux aussi : c’est tout l’hôpital public qui a les mêmes problèmes !

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article