Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2015 > septembre > 21

Burkina Faso : c’est l’armée qu’il faut chasser

21 septembre 2015 Brève

Au Burkina Faso, un coup d’État vient de ramener au pouvoir un général proche de l’ancien Président Compaoré, chassé il y a un an par un mouvement populaire après 27 ans de dictature soutenue par l’impérialisme français. Les forces spéciales françaises s’étaient d’ailleurs chargées d’évacuer le dictateur déchu.

Malgré les promesses de « transition démocratique » du nouveau gouvernement, l’armée tente donc de revenir directement au pouvoir. Mais la junte militaire ne semble pas contrôler l’ensemble du pays et la bataille n’est peut-être pas terminée pour les jeunes et les travailleurs burkinabés qui ont eu la force de faire chuter le dictateur l’an dernier.

Au-delà des dictateurs, c’est l’armée elle-même qu’il leur faudra abattre.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article