Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2016 > juin > 20

Bolloré, ce n’est pas que de la télé

20 juin 2016 Brève Entreprises

Mediapart révèle les pressions politiques qui ont permis au groupe du milliardaire Vincent Bolloré (10 milliards de chiffre d’affaires) d’accaparer la concession du port de Douala au Cameroun. En 2007 Sarkozy invite le président camerounais à Paris et plaide les affaires de Bolloré, peu après intervention d’un ancien ministre de la coopération, comme par hasard devenu vice-président du groupe Bolloré, etc… jusqu’à la visite de Hollande à Yaoundé en 2015 où il se fait annoncer la victoire de son champion.

Notons au passage que Bolloré est reconnaissant, puisqu’il a décidé de financer la fondation caritative de Chantal Biya, la femme du président camerounais. Quelle générosité !

Dommage que Bolloré oublie de faire mettre des reportages sur le pillage de l’Afrique sur son Canal + et dans Direct Matin.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article