Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > juillet > 7

Birmanie : vers la guerre civile ?

7 juillet 2021 Brève Monde

Depuis le coup d’État militaire du 1er février 2021 qui a renversé Aung San Suu Kyi et porté au pouvoir le chef de l’armée, les manifestations de protestation n’ont jamais cessé dans la capitale Rangoun comme dans les autres régions. Aung San Suu Kyi n’était certes pas un modèle de démocratie et elle porte en particulier une partie de la responsabilité du massacre des Rohingyas, une minorité musulmane. Mais cette fois, c’est une dictature militaire qui règne sur le pays. La haute hiérarchie militaire représente d’ailleurs une fraction de la classe dominante de Birmanie. Elle contrôle toute une partie de l’économie et s’attribue des privilèges considérables.

La répression des opposants civils a fait déjà 750 morts. La plupart sont tombés sous les balles lors des manifestations, mais certains ont été enlevés à leur domicile et assassinés. Il en résulte une telle colère que des groupes ont pris les armes et se sont attaqués aux policiers et aux militaires. Ces actions s’ajoutent aux guérillas menées par certaines minorités réprimées pour vouloir obtenir une autonomie. On ne peut que souhaiter que les travailleurs et les classes populaires s’unissent pour renverser ce régime barbare.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article