Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > février > 22

Besançon : un salopard qui risque de bien s’en tirer

22 février 2022 Brève Société

Deux ans de prison, dont un avec sursis, ont été requis contre l’ex-président du tribunal judiciaire de Dijon jugé pour avoir, sur un site échangiste, proposé à des inconnus la possibilité de violer sa fille de douze ans. L’an dernier, il avait été révoqué par le conseil de discipline du Conseil supérieur de la magistrature. Mais dans cette affaire, le procureur chargé du ministère public n’a pas eu la main trop lourde en demandant une peine finalement légère pour une instigation à commettre des violences sexuelles sur une mineure. Ce qui reste un crime.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article