Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > septembre > 16

Australie : l’industrie française de l’armement fait grise mine

16 septembre 2021 Brève Monde

Les industriels français de l’armement, et plus particulièrement ceux de l’industrie navale, viennent de voir un fabuleux contrat de 56 milliards d’euros leur échapper au profit de leurs concurrents américains. Ce sont en effet les États-Unis qui vont fournir à Canberra des sous-marins à propulsion nucléaire. Une « décision regrettable » et « contraire à la lettre et à l’esprit de la coopération qui prévalait entre la France et l’Australie » ont aussitôt réagi dans un communiqué commun les ministères de la Défense et des Affaires étrangères. Mais c’est voir le problème par le petit bout de la lorgnette. Car Washington place ces livraisons de sous-marins dans le cadre d’un nouveau pacte militaire dénommé Aukus qui, sous la houlette de Washington, va coordonner dans le Pacifique, les efforts militaires des États-Unis, de l’Australie et du Royaume-Uni face à la Chine. Comme un petit parfum de guerre froide.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article