Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > mars > 8

Allemagne : Gerhard Schröder s’accroche à ses roubles

8 mars 2022 Brève Monde

Malgré les pressions de son parti, et celles de l’actuel chef du gouvernement Olaf Scholz, l’ancien chancelier social-démocrate Gerhard Schröder, qui dirigea le pays de 1998 à 2005, refuse toujours de mettre fin à ses mandats au sein d’entreprises russes, notamment le groupe gazier Rosneft et de Nord Stream, filiale de Gazprom, société d’exploitation des gazoducs de la Baltique. Officiellement il place sa loyauté et son amitié à l’égard de Poutine au-dessus des péripéties politiques. Mais Schröder ne veut surtout pas renoncer aux largesses que lui octroient les compagnies moscovites, à savoir 600 000 euros par an pour son mandat chez Rosneft et 250 000 euros chez Nord Stream. C’est beau l’amitié, surtout lorsque ça rapporte gros. Ajoutons qu’en plus de ces modestes sommes l’ancien chancelier se voit verser par l’État allemand 7 000 euros par mois auxquels s’ajoutent 407 000 euros par an payés par le contribuable pour un bureau au Parlement et le salaire de ses assistants. Bref un retraité actif qui n’est pas vraiment dans la misère.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article