Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > septembre > 20

Afghanistan : un dernier crime pour sauver la face

20 septembre 2021 Brève Monde

Le commandant en chef de l’armée américaine vient de reconnaître avoir tué une dizaine de civils, dont sept enfants, qui n’avaient pas le moindre lien avec le groupe djihadiste accusé d’avoir mené un attentat suicide à l’aéroport de Kaboul le 26 août. Cet attentat avait fait 90 morts, dont 13 soldats américains. Biden a alors ordonné des représailles immédiates pour venger ces militaires de façon spectaculaire et montrer sa fermeté. Une cible a donc été choisie pour une frappe de drones : un véhicule censé transporter des djihadistes. Si les services secrets américains étaient aussi bien informés, on se demande pourquoi ils n’avaient pas réagi plus tôt. On ignore comment cette cible a été désignée, mais l’armée américaine se trouve aujourd’hui forcée d’admettre qu’elle était fausse. Massacrer des inconnus pour sauver la face, voilà où mène le cynisme de politiciens pour qui la cote de popularité compte davantage que la vie humaine.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article