Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > février > 7

60e anniversaire du massacre de Charonne : on n’oublie pas, on ne pardonne pas !

7 février 2022 Brève Politique

Le 8 février 1962, neuf manifestants, presque tous militants du Parti communiste ou de la CGT, tombaient sous les coups des CRS à la station de métro Charonne, certains écrasés par des grilles d’arbre lancées sur eux. Ils protestaient contre un attentat commis la veille par les fascistes de l’OAS contre le domicile d’André Malraux, qui rendit aveugle une fillette logeant dans le même immeuble. C’était encore le sinistre Maurice Papon, responsable du massacre des Algériens du 17 octobre 1961, qui dirigeait la répression. Et derrière lui, le chef du gouvernement, Michel Debré, et le président de Gaulle. Aucun policier ne fut inquiété.

N’oublions pas de quoi sont capables la bourgeoisie, ses politiciens et ses chiens de garde. Ceux qui accordent leur confiance à des politiciens qui parlent de « police républicaine » et veulent embaucher davantage de CRS devraient y songer.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article