Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2019 > juin > 17

Violences policières : « deux poids deux mesures »

17 juin 2019 Brève Politique

Lors des manifestations des Gilets jaunes, la police en a blessé 2 500 dont 93 à la tête ; 24 d’entre eux ont perdu un œil et 5 ont eu la main arrachée… Pourtant, dans son récent rapport, l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) n’a apparemment rien constaté de tel : sa directrice « réfute totalement » le terme de violences policières, même si le Conseil de l’Europe et le Parlement européen ont dénoncé cet usage abusif de la force.

Quant au ministre de l’Intérieur, il a même félicité ses cogneurs. Aucun d’entre eux n’a fait l’objet de la moindre sanction. Pour les Gilets jaunes, la justice a fait du zèle : plus de 8 700 gardes à vue, 2 000 condamnations dont 800 à de la prison ferme. Police et justice sont bien à l’image de la société qu’elles défendent.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article