Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > juillet > 7

Victimes de la soif du profit

7 juillet 2022 Brève Monde

Le 14 août 2018, le pont autoroutier qui traversait la ville de Gênes s’est écroulé, provoquant la chute dans le vide de dizaines de véhicules et la mort de 43 personnes. Quatre ans après, le procès vient de s’ouvrir et devrait durer plusieurs années. L’enquête a mis en évidence la négligence criminelle de deux sociétés, Aspi (Autostrade per l’Italia), propriété du milliardaire Benetton, et SPEA, chargée des opérations de maintenance. Les travaux d’entretien nécessaires n’avaient pas été effectués, alors qu’un rapport de 2013 avait déjà signalé la dangerosité des infrastructures. 59 personnes figurent parmi les accusés, mais les sociétés Aspi et SPEA échappent au procès après avoir conclu un accord à l’amiable avec le parquet. Elles ont versé un total de 60 millions d’euros d’indemnités aux familles des victimes, en échange de leur renonciation à se porter parties civiles. Ce que presque toutes ont accepté, dans la crainte d’un procès interminable. Ceci alors que l’un des procureurs avait déclaré que les dirigeants des sociétés Aspi et SPEA étaient conscients des risques, mais que les travaux n’avaient pas été effectués pour préserver les dividendes de leurs actionnaires.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article