Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > avril > 5

Ventes d’armes : ça boume pour Dassault et Naval Group

5 avril 2022 Brève Entreprises

Selon les derniers chiffres dévoilés par l’Institut international de recherche pour la paix de Stockholm, la France a représenté 7,9 % des exportations mondiales de missiles, avions de chasse et navires de guerre sur la période allant de 2015 à 2019 : un record depuis 1990. Les exportations françaises atteindraient même 11 % l’an dernier. Les ventes d’armement tricolore ont grimpé de 72 % par rapport à la période comprise entre 2010 et 2014, pendant laquelle la part de marché de la France atteignait 4,8 %. Cette importante progression reflète les succès commerciaux de Dassault en Égypte et en Inde pour le Rafale ou encore ceux de Naval Group au Brésil et en Inde pour des sous-marins, en Égypte, en Malaisie et aux Émirats arabes unis pour des frégates. Le pays occupe ainsi la troisième place du marché mondial des ventes d’armement, alors qu’il était cinquième lors des cinq années précédentes. Il reste cependant largement distancé au palmarès des principaux exportateurs par les États-Unis (36 % du marché) et la Russie (21 %) mais fait mieux que l’Allemagne (5,8 %) et la Chine (5,5 %). Bref, à travers un monde déchiré par les guerres et autres conflits, on tue de plus en plus grâce au « made in France ». Pas vraiment réjouissant.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article