Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 20

Vaccination : les pays pauvres attendront

20 août 2021 Brève Monde

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de dénoncer la ruée des pays riches vers la troisième dose de vaccin contre le Covid-19. Récemment la France, Israël, l’Islande, le Royaume-Uni, les États-Unis, mais aussi la Turquie et le Chili ont annoncé une éventuelle troisième injection de rappel du vaccin pour les personnes à risque. Or selon la scientifique en chef de l’OMS, Soumya Swaminatha, « nous pensons clairement que les données actuelles n’indiquent pas que les rappels sont nécessaires » et d’ajouter que d’un point de vue « moral et éthique », il est scandaleux que les pays riches injectent la troisième dose « quand le reste du monde attend sa première injection ». Et les chiffres parlent d’eux-mêmes. Selon le site Our World in Data (notre monde en données), qui tient une comptabilité quotidienne des vaccinations à travers le monde, au 19 août seulement 24 % de la population mondiale avait été pleinement vaccinée et 32 % avaient reçu une première dose. Mais ce pourcentage tombait à 1,3 % dans les pays pauvres. Autant dire que les vaccinés proviennent quasi exclusivement des pays les plus riches. Il existe bien une structure, la Covax, censée repartir équitablement les vaccins à travers le monde. Lancée en avril 2020 par l’OMS, elle regroupe 190 pays, des entreprises pharmaceutiques, des fondations caritatives et des ONG. Mais dès sa création elle a été traversée par les rivalités entre les laboratoires et les grands groupes pharmaceutiques et s’est heurtée à l’égoïsme des grands pays impérialistes.

On en voit aujourd’hui le résultat.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article