Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > avril > 2

Universités : l’extrême-droite à la rescousse du gouvernement ?

2 avril 2018 Brève Politique

A Montpellier, le 22 mars des professeurs de droit ont participé à l’attaque d’étudiants grévistes. Le doyen, qui justifiait l’attaque, a du démissionner, un autre professeur a été placé en garde à vue. Plusieurs mises en examen ont été prononcées.

Mais des attaques par l’extrême droite ont aussi eu lieu au Lycée Autogéré de Paris (16 mars), à Lille (26 mars) et Strasbourg (28 mars).

Et le 6 mars à Bordeaux et le 22 mars à Strasbourg, c’est la police qui a violemment évacué des étudiants grévistes.

On assiste à un regain d’activité des groupes d’extrême droite. Mais leurs violences semblent avoir plutôt redynamisé le mouvement des étudiants contre la sélection organisée par le gouvernement.

La meilleure réponse à ces attaques, c’est de renforcer et de coordonner le mouvement social contre Macron.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article