Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2017 > mars > 20

Une politique criminelle

20 mars 2017 Brève Entreprises

Un cheminot, militant syndical de Sud-Rail, Édouard, s’est suicidé au matin du samedi 11 mars, suite à une longue histoire de harcèlement de la direction à son encontre. Il était agent de maîtrise et parce qu’il résistait et dénonçait des pratiques nuisibles, la direction avait rapidement cherché à l’isoler et à le sanctionner, notamment en le retirant de son poste il y a déjà cinq ans.

Mercredi dernier, un millier de cheminots de la gare Saint-Lazare et d’ailleurs se sont rassemblés pour exprimer leur colère. Les cheminots savent bien que les pratiques répressives sont courantes, dans le secteur public comme privé. Contre cette politique doit s’organiser et s’amplifier l’action collective.

Lire aussi :

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article