Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > novembre > 30

« Une maison commune » pour tous… mais pas pour toutes

30 novembre 2021 Brève Politique

Grand raout lundi soir à la salle de la Mutualité, à Paris, pour le lancement, après deux ans de négociations, d’Ensemble citoyens, un nouveau mouvement qui doit faire cohabiter les différentes formations qui soutiennent Macron, depuis La République en marche et le Modem en passant par Horizon, sans oublier Territoires de progrès et Agir. Mais des journalistes impertinents ont fait remarquer que toute une partie de la majorité n’a manifestement pas voix à ce nouveau chapitre de la vie politique : les femmes. Déjà, le 17 novembre dernier, l’accord final entre les différentes tendances avait été paraphé par douze responsables de la majorité présidentielle, à savoir onze hommes et une femme. Et qui va-t-on trouver à la tête du mouvement : Édouard Philippe, Richard Ferrand, François Bayrou, Jean Castex, Christophe Castaner, Patrick Mignola, sans oublier Stanislas Guérini. Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, qui a annoncé avec tambour et trompette qu’il comptait lancer un nouveau plan pour l’égalité filles-garçons dès l’école, ferait bien de faire profiter ses collègues de la majorité de ses lumières dans ce domaine.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article