Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2019 > septembre > 2

Un Bolsonaro peut en cacher un autre

2 septembre 2019 Brève Monde

Le président brésilien, Bolsonaro, laisse la forêt amazonienne brûler pour le plus grand plaisir de ses amis agro-industriels qui ne sauraient tarder à se ruer sur les terres « libérées » par le feu. Sans oublier les agro-industriels français, premiers importateurs du soja d’Amazonie. Mais que Macron devienne soudainement un paladin de l’écologie à la pointe du combat contre le vilain Président brésilien est une blague. En Guyane dite française, la dégradation de l’environnement est tout aussi alarmante que de l’autre côté de la frontière à cause, entre autres, des exploitations aurifères légales qui se multiplient en ce moment. Le président du conseil scientifique régional du patrimoine naturel déclarait récemment à ce propos « L’État délivre à tour de bras des autorisations d’exploitation. On saigne à blanc le territoire, c’est le grand scandale absolu ».

Mots-clés : | |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article