Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > novembre > 11

Turquie : Orhan Pamuk dans le collimateur d’Erdoğan

11 novembre 2021 Brève Monde

L’écrivain Orhan Pamuk, prix Nobel de littérature, vient d’être accusé par la justice turque d’insulte à l’identité turque, au drapeau, à Atatürk et au président Recep Tayyip Erdoğan après la parution de son dernier livre, Nuits de peste. Pamuk nie toutes les charges et notamment d’avoir mis en scène Atatürk dans son dernier roman. L’accusation portée contre lui est amusante lorsque l’on sait que l’actuel président de la République, Erdoğan, fait tout, depuis son arrivée au pouvoir, pour se démarquer de Mustapha Kemal « Atatürk » (le père des Turcs), le fondateur de la République turque en 1923. Toute sa vie, ce dernier se battit pour moderniser son pays, abolissant le califat, instaurant la laïcité, l’enseignement obligatoire pour garçons et filles, interdisant le voile islamique, les mariages forcés, etc. Autant de choses qu’Erdoğan remet en question en exaltant la grandeur de l’Empire ottoman, ses mœurs moyenâgeuses et le retour en force de la religion. En réalité le régime turc ne supporte aucune opposition, ni contestation. Entre 2014 et 2020, 160 169 enquêtes ont été lancées pour « outrage au président » et 35 581 poursuites pénales engagées donnant lieu à 12 881 condamnations. Pamuk, qui n’a jamais caché son opposition au régime, risque fort d’être le prochain sur la liste.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article