Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2016 > février > 1er

Tunisie : la colère des jeunes chômeurs

1er février 2016 Brève

Cinq ans après le renversement de Ben Ali, le taux de chômage officiel est monté à 15,3 %, la pauvreté s’étend. Après la mort d’un jeune chômeur le 16 janvier, Kasserine (30 % de chômeurs) s’est enflammé, comme en 2010. Et, comme alors, la colère des jeunes chômeurs s’est étendue très vite à tout le pays, au cri de « le travail est un droit ».

Les gouvernements post Ben Ali se sont tous refusé à changer de politique économique, afin de satisfaire les désirs des entreprises internationales et du FMI, plutôt que les besoins de la population. Alors les raisons de la colère sont toujours aussi grandes.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article