Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > mai > 26

Tunisie : l’humour noir au secours de l’homosexualité

26 mai 2022 Brève Société

Afin d’exposer « une réalité qu’on fait semblant de ne pas voir », la metteuse en scène Essia Jaïbi a présenté le week-end dernier la première pièce de théâtre gay dans une salle privée de Tunis. Intitulée Flagrant délit, elle fait référence à l’article 230 du Code pénal tunisien qui condamne « la sodomie » et « l’homosexualité » masculine et féminine d’une peine allant jusqu’à trois ans de prison pour les celles et ceux pris en flagrant délit. 59 personnes ont été incarcérées entre 2020 et octobre 2021 sur la base de cet article. La pièce, qui fait appel à l’humour noir, est coproduite par Mawjoudin, une association locale de défense des droits des LGBTQ. Cette initiative courageuse vise à briser le tabou de l’homosexualité dans ce pays resté très conservateur.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article