Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > décembre > 10

Trop peu, trop tard…

10 décembre 2018 Brève Politique

Les Gilets jaunes réclament à juste titre le rétablissement de l’ISF. Cet impôt sur la fortune rapportait 5 milliards d’euros par an à l’État : largement de quoi payer la hausse des taxes sur le carburant que Macron vient de retirer.

Pourtant 5 milliards c’est peu face à ce que les grand patrons doivent aux travailleurs, en gilets jaunes ou pas, pour boucler leurs fins de mois.

Quant au CICE (Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi), il représente 20 milliards par an d’exonérations aux entreprises.

Si un Carlos Ghosn s’est finalement vu piégé au Japon pour avoir masqué au fisc une partie des ses revenus, tant d’autres parmi ses semblables, ne payent pas leurs impôts.

Et en France, ce sont près de 20 milliards par an que les grandes entreprises dérobent au fisc par le biais des évasions fiscales autorisées par l’État.

Pour financer ce dont nous avons besoin pour vivre, il faudra faire payer les riches et le grand patronat.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article