Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2017 > juillet > 3

Toujours pas d’immunité ouvrière

3 juillet 2017 Brève Entreprises

Quatre travailleurs de Ford viennent de recevoir leur condamnation à une amende de plus de 200 euros chacun pour des prétendues dégradations sur le stand de Ford au salon de l’Auto il y a trois ans.

En 2012 et 2014, 300 ouvriers de Blanquefort s’étaient invités au milieu de cette grande parade des magnats de l’automobile, avec banderoles et confettis, pour dénoncer les chantages et les menaces de licenciements.

Cela n’a pas empêché les bénéfices du groupe de bien se porter (12 milliards de dollars en 2016).

Mais la justice offre à Ford sa petite vengeance. Par contre, quand les patrons se livrent à des « dégradations » sur les conditions de travail ou mettent les ouvriers à la rue, ce n’est pas puni par la loi…

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article