Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > octobre > 10

Taxation des multinationales : un accord «  décisif  » largement bidon

10 octobre 2021 Brève Économie

L’accord sur la taxation des multinationales qui vient d’être signé par 136 pays de l’OCDE est présenté comme «  décisif  » par le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, qui a souligné le rôle joué par la France «  de bout en bout  » après près de « quatre années de négociations intenses  ». Il prévoit que les multinationales comme Google, Amazon et Facebook seront, à partir de 2023, soumises à un impôt mondial de 15 % sur leurs profits. Mais comme l’explique Quentin Parrinello, porte-parole d’Oxfam France, si, par exemple, le taux d’imposition de l’Irlande, un paradis fiscal, passera de 12,5 à 15 %, cela se fera « en échange de fortes contreparties et de beaucoup d’exonérations, notamment au cours des dix prochaines années. C’est ce qui permettra aux multinationales de baisser leur taux d’imposition en deçà de 15 %.  » Une concession clé dont le ministre des Finances irlandais, Paschal Donohoe, s’est réjoui publiquement. En outre une soixantaine de pays ne l’ont pas signé, ce qui laisse de beaux jours devant eux aux paradis fiscaux. De plus il faudra encore qu’il soit ratifié par les différents parlements nationaux, ce qui n’est pas gagné. Enfin, selon les experts, même au cas où il fonctionnerait, l’accord profiterait essentiellement aux pays riches, les moins riches étant laissés de côté. Pas grand-chose donc de neuf sous le soleil fiscal.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article