Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > décembre > 3

Take Eat Easy : « prends l’oseille et tire-toi »

3 décembre 2018 Brève Politique

La chambre sociale de la Cour de cassation vient de reconnaître à un livreur à vélo de Take Eat Easy le statut de salarié et non d’auto-entrepreneur que lui avait imposé la société. Un système de géolocalisation permettait de suivre le livreur à la trace ; il était sanctionné si ses performances étaient jugées insuffisantes. Rien à voir donc avec une activité indépendante.

Le statut d’auto-entrepreneur, c’est tout bénef pour les patrons des plates-formes numériques : pas d’heures supplémentaires à verser, pas d’indemnités de congés payés, pas d’indemnités de licenciement, pas d’indemnisation chômage… Grâce à cette requalification, ce livreur pourra faire valoir ses droits à toutes les indemnités dont le privait son statut. C’est un encouragement pour tous les employés de ces nouveaux exploiteurs.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article