Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2019 > février > 25

Soutien aux grévistes du 92

25 février 2019 Brève Entreprises

Mercredi, les postiers du 92 sont entrés dans la Cour d’honneur du ministère du Travail pour se rappeler aux souvenirs de la ministre Muriel Pénicaud. C’est elle qui a autorisé le licenciement de Gaël Quirante contre l’avis de l’Inspection du travail. À la demande de réintégration de ce dernier se sont ajoutées d’autres revendications comme la fin des réorganisations et l’embauche de tous les précaires.

La direction de La Poste a joué le pourrissement en espérant voir les grévistes arrêter leur mouvement. Celui-ci va entamer son onzième mois de grève reconductible. La Poste a alors tenté une politique de harcèlement judiciaire pour empêcher Gaël d’intervenir dans les bureaux, sans plus de réussite. C’est donc l’État qui vole à son secours en multipliant les interventions policières contre les grévistes. Mercredi, Gaël a été violemment interpellé.

Intimidations et répression, voilà la seule réponse de La Poste et du gouvernement à ceux qui luttent.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article