Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > mai > 8

« Serge, dégage », et les autres aussi ?

8 mai 2018 Brève Monde

Serge Sarkissian, homme fort de l’Arménie depuis 10 ans, avait un problème : comment rester au pouvoir sans pouvoir se représenter à un mandat présidentiel ? Il a cru résoudre le problème en transformant la constitution arménienne dans le but de donner plus de pouvoir au Premier ministre et en se faisant élire à ce poste le 17 avril. Il avait juste oublié de compter sur la population, qui, par ses manifestations, l’a contraint à la démission en une dizaine de jours.

Son principal opposant, Nikol Pachinian, qui appelait à manifester, reste seul candidat au poste de Premier ministre. Du coup, il a sifflé la fin de la partie : « La question est réglée. Vous pouvez rentrer vous reposer, retourner à l’école et reprendre le travail ».

Pour lui laisser les mains libres de faire comme son prédécesseur ? Les travailleurs arméniens ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour résoudre leurs problèmes : pauvreté, chômage, absence de libertés politiques, pillage des ressources naturelles par des oligarques.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article