Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > juin > 1er

Santé : des promesses présidentielles qui ne coûtent rien

1er juin 2022 Brève Économie

Les hôpitaux craquent de partout. Au moins 120 services d’urgence ont été forcés de limiter leur activité ou s’y préparent, et tous les voyants sont au rouge, selon l’association Samu-Urgences de France (SUDF). Quasiment 20 % des quelque 620 établissements, publics et privés, hébergeant un ou plusieurs services d’urgence sont touchés. Signe supplémentaire de cette crise : 14 des 32 plus gros hôpitaux (CHU et CHR) figurent sur cette liste. Face à cette situation catastrophique, Emmanuel Macron, en déplacement à Cherbourg (Manche), en compagnie de la nouvelle ministre de la Santé, Brigitte Bourguigon, a promis… une nouvelle mission d’information. Comme si, depuis des mois, le gouvernement n’était pas au courant de la situation. Et cette mission serait suivie… d’une table ronde avec les acteurs de la santé. Bref, d’une espèce de Ségur 2. Mais l’effet d’annonce passé, la crise systémique du secteur de la santé continue, crise qui ne pourra être résolue que par l’embauche massive de personnel, la revalorisation des salaires, l’arrêt des suppressions de lits et au contraire la création de tous ceux qui seraient nécessaires. Mais de cela Macron ne dit mot.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article