Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > août > 26

Sandrine Rousseau dans la ligne de mire des chasseurs

26 août 2022 Brève Société

La Fédération nationale des chasseurs (FNC) a déposé une plainte visant la députée écologiste Sandrine Rousseau. Ce qui a provoqué l’ire des chasseurs, c’est une sortie datant du 22 février dernier, après la mort d’une jeune randonneuse dans le Cantal, atteinte par une balle perdue en marge d’une battue au sanglier. Invitée à réagir à ce drame, Sandrine Rousseau avait déclaré : « Je pense qu’il faut arrêter la chasse complètement, ce n’est pas un loisir que d’aller tuer des animaux le week-end avec des fusils. » Et d’ajouter : « Par ailleurs, le reste de la semaine, on peut aussi le braquer contre sa femme puisqu’on a vu qu’un féminicide sur quatre est lié à des armes de chasse. » Une seconde partie de phrase qui lui vaut donc aujourd’hui la plainte de la Fédération qui lui réclame 98 879,40 euros de dommages et intérêts, soit dix centimes par personne détenant un permis de chasse. Fort du soutien de Macron, qui depuis 2017 a fait exploser les subventions publiques aux chasseurs, le président de la FNC, Willy Schraen, se sent pousser des ailes. Quant aux morts et blessés dus aux accidents de chasse, ce n’est pas son problème. Il veut, parait-il, « laver l’honneur des chasseurs ». Il a du pain sur la planche.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article