Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > octobre > 28

Salaires : quand le patron du Medef s’en prend à Anne Hidalgo

28 octobre 2021 Brève Économie

«  Bien sûr il y aura un rattrapage de l’inflation, on n’a pas attendu madame Hidalgo pour négocier  » a assuré sur FranceInfo le patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux. Mais d’ajouter aussitôt : « Les mesures de type augmentations générales n’ont aucun sens. C’est dans les entreprises ou dans les branches que cela se négocie.  » C’était sa réponse à la candidate socialiste qui avait proposé d’augmenter le Smic d’au moins 10 %. Mais même là le compte n’y est pas. Pour faire face à la flambée des prix, il faut imposer qu’il n’y ait pas de salaires, pensions, retraites ou prestations diverses inférieure à 1 800 euros net par mois. De plus le seul moyen de contrer l’inflation est la mise sur pied d’une échelle mobile des salaires, pensions et allocations, qui soit automatiquement indexée sur l’inflation. Et pour cela, il faudra se battre tous ensemble, sans attendre ni les négociations par entreprise, ni celles par branche et encore moins qu’Anne Hidalgo s’installe à l’Élysée.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article