Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > avril > 1er

Royaume-Uni : le business des migrants, ça peut rapporter gros

1er avril 2022 Brève Monde

L’Autorité des marchés et de la concurrence vient de lancer une enquête contre la société Mitie à laquelle le ministère de l’Intérieur sous-traite la gestion des camps où il enferme les migrants et autres étrangers indésirables, notamment ceux situés à Derwentside, dans le comté de Durham et à Heathrow, dans l’ouest de Londres, à côté de l’aéroport international. Beaucoup de ces migrants attendent d’être déportés et vivent dans des conditions d’hygiène déplorables, souvent dénoncées par les ONG et la presse. Mitie, qui a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros, se fait payer grassement par les pouvoirs publics et fait son beurre sur la misère dans laquelle elle confine ces personnes. Son PDG s’est octroyé l’an dernier un salaire de 2,5 millions d’euros. Mais à force de trop tirer sur la ficelle elle a fini par attirer l’attention de l’administration fiscale… à moins qu’elle n’ait été dénoncée par un concurrent jaloux. Et ce business sordide mais lucratif n’est pas près de s’arrêter, les migrants traversant clandestinement la Manche au rythme de 2 000 à 3 000 par mois.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article