Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > avril > 11

Retraites : hausse nominale… et baisse réelle

11 avril 2022 Brève Économie

La hausse des pensions a fait passer certains seniors à un taux d’imposition supérieur de la contribution sociale généralisée (CSG). Et, de ce fait, ils perdent de l’argent. Car, contrairement aux salariés, la CSG est évolutive pour les retraités, en fonction des revenus déclarés. Son taux peut ainsi évoluer de 0 % à 8,3 %. Selon l’assurance vieillesse, un retraité sur dix (soit plus de 1,6 million de personnes) a vu son taux progresser cette année, c’est-à-dire que, pour beaucoup, leur pension augmente sur le papier sans rien avoir rien de plus dans leur porte-monnaie, parfois même moins. Certains ont ainsi perdu jusqu’à 40 euros par mois. Il est grand temps de réclamer que pas une retraite ne soit inférieure à 1 800 euros net par mois, c’est-à-dire après déduction de la CSG.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article