Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > octobre > 11

Racisme chronique dans le BTP

11 octobre 2021 Brève Entreprises

Après une enquête téléphonique, SOS Racisme a révélé que près d’une agence d’intérim sur deux dans le secteur du bâtiment et des travaux publiques est prête à discriminer à la demande de clients. L’association a contacté anonymement 69 agences franciliennes en quelques jours, dont les dix principales enseignes de l’intérim. Celles-ci représentent à elles seules un peu plus de 19 milliards d’euros de chiffre d’affaires et la quasi-totalité de l’activité intérimaire en France. Se faisant passer pour l’employé d’une entreprise fictive, un militant de SOS Racisme demandait à l’agence d’intérim s’il était possible qu’elle effectue une sélection des candidats en fonction de leur origine afin de ne soumettre à l’entreprise fictive que des profils européens. Dans près de la moitié des cas (45 %), les agences acceptaient sans même qu’il soit nécessaire d’insister. Dans le détail, 27 agences sur 69 ont accepté d’effectuer une sélection des intérimaires sur la base d’un critère discriminatoire racial. Quatre autres agences ont refusé de faire la sélection elles-mêmes, mais ont suggéré à l’entreprise fictive de choisir les intérimaires qu’elle retiendrait ensuite. C’est ce qu’on appelle un racisme systémique et qui n’existe pas seulement dans le bâtiment.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Mots-clés