Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > juillet > 13

Quand la location saisonnière devient un business nuisible

13 juillet 2021 Brève Économie

Les échanges d’appartements et de maisons pendant les vacances étaient conçus au départ pour permettre à des vacanciers d’équilibrer leurs frais de séjour dans une autre ville voire compensés par le prêt ou la location de leur propre logement. Au fil du temps, ce système est devenu un business. Au point que, en plus des sites dédiés comme Airbnb, de nombreuses sociétés et sites se sont spécialisés dans la formation juridique des gens qui veulent se lancer dans cette activité. Ce ne sont plus des familles et des individus qui échangent un appartement, mais des investisseurs qui achètent parfois des dizaines de logements et les louent toute l’année par période de quelques jours. Au prix fort bien entendu.

Ce système est devenu une plaie dans les grandes villes les plus recherchées comme Paris et les villes côtières. À Saint-Malo par exemple, c’est 12,5 % de la surface louable dans la vieille ville qui est officiellement consacrée à ces locations. Au Pays Basque près de 30 % des logements sont dans ce cas. Encore ne s’agit-il que des locations déclarées. Résultat : les prix des logements ont bondi depuis plusieurs années. Les salariés sont donc obligés de se loger parfois à plus de 50 km de leur lieu de travail.

Il faudra imposer une politique sociale du logement qui mette fin à ces aberrations.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article