Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > novembre > 5

Quand YouTube censure Brassens

5 novembre 2021 Brève Société

Des internautes qui, à l’occasion du centième anniversaire de la naissance de Georges Brassens, voulaient ré-entendre certaines de ses chansons sur YouTube, ont eu la surprise en tapant le titre de l’une d’entre elles, Vénus callipyge, de voir apparaître l’inscription «  Connectez-vous pour confirmer votre âge  » et «  cette vidéo peut être inappropriée pour certains utilisateurs  ». Il leur fallait ensuite envoyer depuis leur compte Google une photo de leur carte d’identité ou de leur permis de conduire prouvant qu’ils étaient majeurs. Le vieux Georges a dû se retourner dans sa tombe. En effet sa chanson n’est ni grivoise et encore moins porno. Elle est tout juste gentiment érotique. Elle s’inspire d’un type particulier de statue grecque représentant la déesse Aphrodite (ou Vénus), soulevant sa tunique pour se mirer dans l’eau et regarder ses fesses par-dessus son épaule. Et le sens du mot grec «  callypige  » est justement «  qui a de belles fesses  ». Mais pour l’algorithme de YouTube c’était forcément pornographique. On peut alors se demander si dans l’expression «  intelligence artificielle  » le terme intelligence est toujours à sa place.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article