Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > novembre > 8

« Pullgate » : surenchère protectionniste au service des patrons français

8 novembre 2021 Brève Politique

En panne d’idées pour réaliser sa « remontada », l’ancien ministre socialiste Arnaud Montebourg a accusé le gouvernement de choisir une entreprise chinoise pour fabriquer les pulls des militaires français, au détriment de « Regain », un fournisseur basé dans le Tarn. Le Pen et Mélenchon lui ont aussitôt emboîté le pas pour défendre leurs solutions protectionnistes, l’une revendiquant la priorité aux patrons français dans les commandes publiques (si la réciproque était vraie, nos marchands d’armes seraient à la peine !), l’autre dénonçant ceux qui « tirent dans le dos » au profit des Chinois.

Sauf que le « pullgate » partait d’une fausse info, probablement diffusée par le patron du Tarn à l’équipe de Montebourg : en réalité, l’armée achète majoritairement à des patrons français… qui produisent parfois leurs marchandises à l’étranger pour profiter des bas salaires. Quant aux matières premières, elles ne sont évidemment pas toutes locales, n’en déplaise aux adeptes de la laine et du polyester « made in France ».

En revanche les subventions aux capitalistes sont bien françaises. Et le pauvre patron de Regain a tout de même reçu une commande publique de 500 000 euros grâce au plan de relance de Macron. Le Pen, Montebourg et Mélenchon vont être contents !

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article