Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > juillet > 5

Procès France Télécom : les larmes de crocodile des ex-dirigeants

5 juillet 2022 Brève Entreprises

Au dernier jour du procès en appel de France Télécom pour « harcèlement moral institutionnel », deux des anciens dirigeants du géant des communications ont versé quelques larmes sur le sort de leurs salariés dont certains ont été conduits au suicide par leurs méthodes de management musclé. Courant 2006, la direction de France Télécom, privatisé deux ans plus tôt, avait mis en œuvre une politique visant au départ de 22 000 salariés et à la « mobilité » de 10 000 autres grâce à deux plans de 2007 à 2010, la période sur laquelle porte le procès. Didier Lombard a souligné « l’émotion qui l’a étreint ». Quant à son bras droit, Louis-Pierre Wenès, il affirme ne plus supporter les jugements sur son compte qui le qualifient d’homme froid et cynique qui jetait ses équipes par-dessus bord. À noter cependant qu’aucun des deux n’a présenté des excuses à leurs innombrables victimes.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article