Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > décembre > 17

Pour le tribunal de Gap, la solidarité est un délit

17 décembre 2018 Brève Politique

Il y a quelques mois, des militants d’extrême-droite paradaient au col de l’Echelle dans les Alpes, lieu de passage de migrants syriens ou africains. Un collectif pour l’accueil s’était interposé pour permettre à des hommes et des femmes exilés, parfois des mineurs, d’éviter les coups de l’extrême-droite et les matraques des flics – qui avaient pour consigne de renvoyer en toute illégalité ces réfugiés vers l’Italie.

Le tribunal de Gap n’avait pas jugé bon de poursuivre les nervis d’extrême-droite. Mais cette semaine, il a condamné sévèrement sept militants qui protégeaient les migrants.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article