Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2014 > novembre > 3

« Pour la Révolution »

3 novembre 2014 Brève

Dimanche 27 octobre, les électeurs tunisiens votaient à une majorité relative de 39 % pour le parti Nidaa Tounes qui devance de peu son principal et potentiel allié, le parti islamiste Ennahdha.

Présenté dans les médias tunisiens et occidentaux comme l’alternative « laïque, séculière et progressiste » au projet d’islamisme politique mené par Ennahdha, Nidaa Tounes est avant tout une formation attrape-tout, brassant des libéraux, de gauche comme de droite, des syndicalistes, et des anciens du régime de Ben Ali. Ce qui les unit c’est un programme économique contre les classes populaires, proche d’ailleurs de celui que Ennahdha a mené pendant deux ans au gouvernement, attachée à rassurer les investisseurs occidentaux.

Si les résultats ont été fêtés dans un concert de klaxons dans les quartiers huppés, la jeunesse, largement abstentionniste, ne place aucun espoir dans une classe politique qui lui a ravi « sa » révolution. Et certains ont même été jusqu’au bureau de vote, pour déposer un bulletin « nul » dans l’urne, portant l’inscription manuscrite « Pour la Révolution ».

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article