Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > mai > 3

Politique judiciaire, logique policière !

3 mai 2021 Brève Politique

Neuf anciens militants d’extrême gauche italiens réfugiés en France depuis quarante ans ont été interpellés, puis placés sous contrôle judiciaire. Ils ont été condamnés dans leur pays d’origine pour terrorisme dans les années 1970-1980 au motif de leur participation supposée aux Brigades rouges.

Macron justifie ces arrestations au nom des victimes de terrorisme, se donnant un faux air de fermeté. La présence en France d’anciens dictateurs déchus et de génocidaires contre les Tutsis ne le dérange pourtant pas.

Il donne en prime satisfaction à son grand ami Mario Draghi, nouveau président italien et ancien chef de la Banque centrale européenne.

Ces militants ont refait leur vie depuis longtemps, pas question d’accepter cette vengeance tardive de l’État bourgeois.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article