Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > juillet > 24

Pierre de Coubertin : mythe et réalité

24 juillet 2021 Brève Société

Les Jeux olympiques de Tokyo sont l’occasion de revenir sur la personnalité du père des olympiades modernes, le baron Pierre de Coubertin. Selon la légende, il aurait recréé les Jeux à la fin du 19e siècle pour promouvoir, par le sport, la paix entre les peuples.

La réalité est un peu différente. Pour lui toute société était divisée entre forts et faibles et les premiers devaient toujours s’imposer, y compris par la force. De même, fervent partisan de la colonisation, il réservait les Jeux aux Blancs en attendant que ces derniers apprennent aux races « inférieures » (c’est-à-dire les non-Blancs) les beautés du sport. Il s’opposait à la participation des femmes aux compétitions sportives (« Une petite olympiade femelle à côté de la grande olympiade mâle. Où serait l’intérêt  ? ») et leur rôle devait se limiter à applaudir les hommes. De même, il pensait que, pour la jeunesse, le sport était un bon entraînement… pour la guerre. Enfin il apporta aussi, à la fin de sa vie, un soutien au régime nazi.

Bref, eugéniste, raciste, colonialiste, misogyne, militariste et admirateur d’Hitler, Coubertin est bien un repoussoir plutôt qu’un modèle.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article