Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > mai > 11

Philippines : on prend (presque) le même et on recommence

11 mai 2022 Brève Monde

Ferdinand Marcos Junior, dit « Bongbong », fils du défunt dictateur Ferdinand Marcos, a largement remporté l’élection présidentielle aux Philippines selon un premier décompte, sachant que la certification définitive du vote prendra plusieurs semaines. Les sondages avaient prédit une large victoire pour Marcos Junior, après une campagne électorale marquée par des torrents de désinformation. Depuis des années, des comptes pro-Marcos Junior ont envahi les réseaux sociaux, faisant passer auprès des jeunes Philippins les vingt ans de régime de son père (1965-1986) comme une ère dorée de paix et de prospérité pour le pays. En passant sous silence les dizaines de milliers d’opposants arrêtés, torturés ou tués, ou encore les milliards de dollars volés par le clan Marcos dans les caisses du pays pour son enrichissement personnel. Le régime avait été renversé en 1986 par une immense révolte populaire, et la famille Marcos était partie en exil aux États-Unis, avant de revenir dans le pays pour y retisser un puissant réseau de soutiens politico-mafieux. Elle avait notamment obtenu l’appui du clan du président sortant, Rodrigo Duharte, dont la fille, Sarah, deviendra vice-présidente, en pratiquant aussi l’achat de voix et l’intimidation. Mais ce qu’exprime surtout cette élection c’est la lassitude des Philippins auxquels on avait fait croire, après le renversement de Marcos père, la fin de la corruption et de la misère. Mais ils n’ont rien vu venir.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article